Jean-Michel RAVINA

...

Revue Chiens 2000

A l'attention de Monsieur Gwen SEZNEC

48 rue de Provence

75009 PARIS

 

le 7 mai 2004

Monsieur,

Je fais suite à votre article intitulé "Radioscopie d'une race : Le Cavalier King Charles".

En tant que chargé de la gestion des pages santé du site fckc.com (French Cavalier King Charles) et amoureux de la race, je trouve pour le moins fâcheux que cet article ne comporte aucune information significative concernant la santé des Cavaliers King Charles et que vous ne vous soyez apparemment pas renseigné sur le sujet.

C'est d'autant plus regrettable que la seule phrase évoquant ce sujet en termes aussi généralistes que vagues, indiquant en substance qu'il s'agit d'un chien sacrément robuste toujours partant pour de très longues balades, est en décalage flagrant avec la réalité physiologique de la race.

Le Cavalier King Charles souffre d'un ensemble de problèmes (tares oculaires, luxation de la rotule, endocardiose de la valve mitrale, syndrome hydro-syringomyélique, etc…) d'origine multi-factorielle mais principalement génétique.

Parmi ces tares, toutes n'ont pas la même gravité ni la même distribution statistique.

Le syndrome hydro-syringomyélique va enfin faire l'objet d'une communication de la part du club de race alors qu'il a été signalé par notre site depuis des mois.

L'endocardiose de la valve mitrale, par sa fréquence (selon les propres statistiques du club de race, 100 % des chiens de 6 ans et plus sont atteints, près de 90 % à 5 ans, 84 % à 4 ans, près de 75 % à 3 ans, près de 60 % à 2 ans, 1 sur 3 à un an) et sa gravité, contribue grandement à une espérance de vie réduite pour ces chiens et à nombre de décès prématurés dès l'âge de 6-7 ans voire avant. J'attire d'ailleurs votre attention sur le curieux grand écart du club de race qui prétend d'une part que l'endocardiose de la valve mitrale est éradiquée, ce qui relève du vœu pieux, et a organisé d'autre part en janvier 03 une réunion de la commission d'élevage et d'une cinquantaine d'éleveurs pour évoquer, entre autres, les tares cardiaques tout en maintenant sur son site Internet un ensemble de recommandations datant de juillet 03 dont une afférente à cette maladie. A quoi rimeraient cette réunion et cette recommandation si, effectivement, l'endocardiose de la valve mitrale était éradiquée ?

Enfin, je vous communique la conclusion de la thèse de Mlle Karmann (Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon – 20/09/01)

" Les différentes pathologies non infectieuses affectant le CKC ont toutes un caractère héréditaire même si leur déterminisme n'est pas toujours connu. Selon les lignées, la plupart de ces maladies ont une fréquence plus ou moins élevée.
Le CKC étant une race en plein essor, sa production s'est intensifiée soudainement et ce, à partir d'un petit nombre de reproducteurs. La consanguinité à l'origine du développement de la race n'est sûrement pas étrangère à l'apparition de ces pathologies.
Les pathologies inhérentes à la brachycéphalie du CKC se sont par ailleurs développées lorsque les amateurs de la race ont produit pendant quelques temps des chiens de plus en plus brachycéphales. Les "nez courts" restent encore très prisés en exposition mais le Club de race tente de ramener la longueur du chanfrein au standard initial
Les pathologies affectant les chiens de petit format demeurent toujours très présentent au sein de la race même si les cavaliers kings charles actuels sont plus grands que leurs aïeuls.
L' éradication de ces tares passerait par une diminution de la consanguinité et par la mise en place de dépistage systématique . Un tel programme, s'il ne se justifie pas financièrement pour toutes ces pathologies, ne serait peut-être pas inutile en ce qui concerne l'endocardiose mitrale. Outre le fait qu'elle soit très fréquente chez le CKC, elle est également à l'origine de la faible espérance de vie de ces chiens qui ne vivent guère au delà de dix ans"

Dans ces conditions, vous admettrez aisément qu'il apparaît difficile de considérer votre article comme répondant aux critères d'objectivité et de sérieux.

Nous souhaiterions donc savoir si la possibilité d'un communiqué nous est offerte ou si vous comptez rectifier vos propos dans un prochain numéro de votre revue.

Nous restons à votre disposition ( , ) pour tous renseignements complémentaires que vous souhaiteriez et nous vous invitons à visiter notre site http://www.fckc.com dont les pages santé sont très largement mieux fournies et informatives que celles du club de race.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de ma considération très distinguée.

P.J. :

- plaquette Fckc sur l'endocardiose de la valve mitrale
- article du Docteur Laurent Cauzinille concernant le syndrome hydro-syringomyélique
- statistiques du club de race concernant l'endocardiose de la valve mitrale

 

Retour page "Presse"

 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )