Les choses à savoir quand on achète un chien

  • Vous pourrez prendre le chiot à partir de 8 semaines (sevrage) et il vaut mieux qu'il ait moins de 3 mois 1/2, à condition qu'il ait pu rester près de sa mère et qu'il ait été corectement socialisé par l'éleveur sinon, il risque de développer de graves problèmes de comportement.
  • Par socialisation, on entend le fait de construire le dictionnaire de référence du chien : l'éleveur ne doit pas se contenter d'être un naisseur, il doit se préoccuper de l'équilibre psychologique des chiens qu'il produit en leur offrant
    • un environnement de développement sûr
    • des temps de calme
    • des sollicitations progressives
    • des stimuli diversifiés
    • un contact avec un maximum d'éléments qui vont faire sa vie future : enfants, chats, personnes âgées, personnes de couleur, bébés, hommes, femmes, chiens variés mais eux-même équilibrés, voitures, ville, oiseaux, poissons, équipement ménager, etc, etc...
  • Choisissez un chiot qui vient vers vous, pas celui qui court se réfugier dans les pattes de sa mère ;-)
  • Vérifiez aussi, si c'est un mâle, que les 2 testicules sont en place... Sinon, non seulement votre chien ne sera pas confirmable (il ne pourra se reproduire) mais en plus, vous risquez de devoir le faire opérer pour éviter que le(s) testicule(s) intra-abdominal ne devienne(nt) cancéreux...
  • Vérifiez l'état de santé des parents (pb de dentition, etc)
    N'hésitez pas à lui demander de vous montrer les résultats d'examens des parents et si possible, des grands parents, notamment l'échographie cardiaque qui doit dater de moins d'un an.
  • L'éleveur doit dans tous les cas vous fournir comme documents :
    • l'attestation de vente signée des 2 parties
    • le carnet de vaccinations du chien
    • la carte d'identification dont vous renverrez une des 2 parties à la Société Centrale Canine afin de faire le changement de propriétaire
    • Si votre chien est à pedigree, son inscription au LOF, avec un numéro provisoire (son inscription ne sera confirmée qu'après examen par un juge à l'age adulte)
    • un document informatif sur la race
  • Les petites annonces, quelque soit leur support, sont elles aussi règlementées depuis la loi du 6/1/99 et doivent comporter :
    • N° d'identification professionnel ou s'il n'en dispose pas le n° d'identification de chaque chiot ou encore le n° d'identification du père et de la mère des chiots ainsi que le nombre de chiots de la portée proposée à la vente;
    • L'âge des chiots ou la date de naissance;
    • l'existence ou l'absence d'inscription au LOF (livre des origines françaises). L es chiots d'apparence de race "non LOF" sont dénommés "de type..." ou "de genre...". La mention "pur race sans papiers" ou "pur race non LOF" est illégale.
    • La mention "chiots disponibles à partir de l'âge de 8 semaines" peut convenir aux publicités paraissant régulièrement sous la même forme
  • A acheter un chien LOF, vous pouvez espérer qu'il soit conforme au standard de la race (critères morphologiques, de caractère). Si cet aspect-là ne vous intéresse pas, que vous souhaitez simplement un chien "de salon", alors la mention "chien de compagnie" sur l'attestation de vente suffit. Maintenant, si vous souhaitez au minimum faire confirmer votre chien ou participer à des expos, alors veillez à ce que l'éleveur ne mette pas cette mention : en cas de problème de dentition ou autre, vous n'aurez aucun recours alors que si l'éleveur vous garanti un chien confirmable, vous le payerez peut-être un peu plus cher mais en cas de soucis, l'éleveur vous rendra une partie de la somme ou autre (échange, achat d'un nouveau chien à prix réduit, ...).
  • Un éleveur qui vend 2 portées ou plus par an doit posséder un certificat de capacité et est considéré comme professionnel.

Dans tous les cas, traitez la signature du contrat de vente comme n'importe quel contrat commercial : faites tout noter.

Maintenant que vous avez ces conseils, comment faire :

  • consultez le club de race/les magazines/internet pour avoir les coordonnées d'éleveurs
  • contactez les, non pas pour savoir s'ils ont des chiots disponibles mais pour savoir comment ils élèvent : on ne choisit pas un chiot dans un premier temps, mais un éleveur.
    • quelle sélection fait-il ?

    Si l'éleveur se borne à vous dire que les parents sont confirmés ou que le père est le chien du voisin, ce n'est pas une bonne réponse. Pas plus que s'il ne vous parle que de beauté.

    L'équilibre psychologique du chien ainsi que son caractère et sa santé sont tout aussi importants.

    • Combien de chiens a t-il ? Où vivent les chiens ?

    Méfiez-vous de l'éleveur qui vous dit avoir ses chiens en maison mais qui en fait, élève 20 ou 40 chiens dans son séjour uniquement !...

    • etc.
  • Rendez visite à l'éleveur

    visitez les locaux, la façon dont l'éleveur vit avec ses chiens, etc.

  • Une fois l'éleveur choisi, il vous aidera à choisir le chiot qui vous convient le plus, en fonction de vos attentes.

A vous de vérifier l'exactitude de ce qui vous est proposé! cela peut aller du très sérieux à l'arnaque.

Si vous êtes victime d'une vente frauduleuse, avisez le Service de répression des fraudes de votre département et envoyez copie de votre lettre au Service de la répression des fraudes de Paris et à la Société centrale canine.

Le Service de la répression des fraudes étudiera le dossier et transmettra un rapport au Parquet qui décidera de la suite à donner. Si des poursuites sont engagées par le Parquet, vous en serez avisé; vous pourrez vous constituer partie civile. Vous informerez la Société centrale canine.

Vous pouvez également solliciter le club de race, si l'éleveur en fait partie.

Retour

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )