Notre Lilie est partie le 10 juillet 2006 après nous avoir donné 8 ans de bonheur à ma fille et à moi.

Au lendemain de ses 8 ans, le 15 avril, elle semblait respirer avec difficulté, il y avait un bruit de liquide dans ses poumons, alors nous sommes allées au vétérinaire en Urgence. C'était la première fois que nous avions à la conduire pour autre chose qu'un rappel de vaccin. Nous sommes sorties abasourdies et en larme de son cabinet. Le cas de Lilie était, selon lui, grave. Son cœur faisait 1.5 fois la taille normale. Le "vetmedin" lui avait été prescrit "à vie" et un diurétique lui avait été injecté et quelques comprimés prescrits pour la semaine suivante.

Elle s'est rapidement remise, il était même difficile de croire qu'elle ait été aussi mal.

Puis 1 mois et demi après, je l'ai reconduite pour des symptômes similaires mais moins prononcés. La même piqure de diurétique, ainsi que des comprimés sur une période d'un mois cette fois-ci. Les seules recommandations données par le vétérinaire ont été d'éviter à la chienne de faire des efforts, de la traiter comme une "petite mamie", comme en lui évitant de monter les escaliers. Ce qui parait bizarre quand votre chien reste assez dynamique…

Alors que nous étions dans le sud en vacances, au lendemain d'un bain de mer où elle s'était éclatée dans l'eau qu'elle adorait… Elle me suivait toute gaie de me voir revenir de course, puis je n'ai plus entendu ses pas derrière moi, et en me retournant je l'ai vu couchée sur le côté essoufflée… J'étais en Panique Totale… Je l'ai doucement soulevée et l'ai aidé à se remettre de ce malaise survenu un dimanche de finale de coupe du monde de football… Elle semblait mieux, je ne l'ai pas quitté jusqu'au lendemain matin où nous sommes allées chez un vétérinaire. En la voyant il a fait la grimace… a fait une autre radio, son cœur avait presque 2 fois son volume normal. Il lui a fait la même piqure de diurétique, lui a prescrit des comprimés et nous a dit de revenir dans 2 jours. J'y suis retournée en milieu d'après midi rechercher un autre médicament, qui je l'apprenais, était celui de la dernière chance m'a t-il dit…
Elle est morte en fin d'après midi dans mes bras, je ne saurai dire si son petit cœur a cessé de battre ou si elle s'est noyée dans son œdème.

Comme beaucoup de personnes dont j'ai lu les témoignages, je suis profondément triste…
Après plus de 2 semaines qu'elle est partie, le chagrin est lourd, le vide infini, mais surtout je suis révoltée… Elle est partie trop tôt et je n'ose pas évoquer la souffrance, me rassurant en me disant que j'étais auprès d'elle…
Je vous remercie pour votre site qui m'a apporté:
1- L'information dont j'ai manqué pour comprendre ce qui était arrivé, ce que les différents vétérinaires ne nous ont pas assez apporté.
2- Le réconfort, nous sommes tous très affectés par la disparition de nos petits bouts d'amour qui n'ont pas une once de méchanceté en eux…
3- L'envie de reprendre un petit compagnon mais pas tout de suite...

Surtout, j'ai compris la nécessité de se mobilser êt de s'unir pour permettre à cett race de ne pas disparaître.

Merci.
Meilleures salutations
Chrystelle
http://www.cimetierepourchien.com/visite/voirpage.php?id_chien=77


suivant

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )