je m'appelle Jenny

J'ai eu un cavalier king charles tricolore c'était un mâle de 3 an et demi son nom était Rock ce chien était plus qu'une merveille : un cadeau de la vie.

Puis il est tombé malade en décembre 2003 et nous l'avons emmené chez le vétérinaire celui ci nous la soigné. Quelques jours plus tard cela recommençait à nouveau : il était malade, il avait des diarrhées. Puis nous avons été dans une autre clinique vétérinaire qui a essayé de nous le soigner. En vain. Puis nous l'avons fait opérer des amygdales en croyant que son microbe y était. Mais après l'opération, le virus s'est propagé dans son corps, tout était infecté même son sang.

Début avril 2004 cela a commencé à empirer. Il ne mangeait plus, il maigrissait a vu d oeil. Je me rappelle même d'un soir où il été resté en bas sur le canapé, je suis donc descendue le rejoindre et là je me suis effondrée en larmes en le voyant vide du regard ne bougeant plus du tout alors que c'était un chien plein d entrain. Rock ne croisait même pas mon regard il était perdu. Et moi je pleurais rien quand regardant son regard vide. Quelques jours plus tard pendant les vacances d'Avril un mardi nous avons emmené Rock chez le vétérinaire car son état était très critique. Notre vétérinaire nous a proposé de le garder. Nous avons bien entendu accepté. Le vendredi, le vétérinaire nous a appelé et nous a malheureusement dit que c'était la fin pour Rock. A ce moment là, ma vie a basculé, notre vie a basculé. Ma mère et moi sommes allé chez le vétérinaire. Il était 9h du matin. Nous sommes montées à l'étage et là j'y ai vu Rock, tout triste, le regard encore plus perdu qu'avant et je n'ai pas osé m'approcher tout de suite.

Ma mère était en train de regarder les différentes radio et prises de sang faites par le veto (celui-ci qui, entre parenthèses a donné tout ce qu'il pouvait pour lui. Ma famille lui transmet tout nos remerciements). J 'étais là, à coté du mur et je regardais Rock mais lui ne m'avait pas encore vu. Ma mère m'a dit d'aller le voir car c'était l'unique dernière fois que je le verrais vivant. Alors j'ai pris mon courage et je suis allée le voir. Son regard a enfin croisé le mien mais son regard me disait qu'il savait que c était la fin. Je lui ai donc parlé comme je le faisais si souvent je lui ai dit que ça irait bien que je ne l'oublierais jamais de ma vie. Le veto l'a pris et l'a mit sur la table il a approché la piqûre et nous a demandé si c était bon.

Nous avons demandé si il souffrait il nous a dit oui alors notre choix était fait : l'empêcher de souffrir et il a injecté le produit pour l'endormir et c'était fini.

Nous sommes rentrées chez nous en pleurant mais nous savions que quelque part nous avions fait le bon choix. Pour lui mais c'était un chien plus que formidable j'ai choisi d'écrire ce témoignage pour tous les gens qui ont ou qui veulent un cavalier king charles : faites attention c'est très fragile mais c'est plein d'amour

bisous a tous et bon courage pour ceux qui sont dans le même cas que moi : avoir perdu un être aussi cher!

jenny

 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )