Bonjour,

suite à la découverte de votre site , je me permets de vous envoyer notre témoignage, un de plus... en espérant que chacun d'eux suscite une réflexion...

Un témoignage en la mémoire de Mambo, CKC blenheim, qui nous a quitte le 6 novembre 2003 à l'âge de 7ans et demi…

Le premier diagnostic du souffle au cœur de notre adorable Mambo a été effectuée presque par hasard, lors d'une consultation en urgence suite a un accident de voiture ; il avait alors à peu pres 4 ans. Le vétérinaire n' a rien trouve d'alarmant et nous a juste conseille un suivi…

Pendant 2 ans notre " doudou ", c'était son petit surnom au sein de la famille..s'est plutôt porte comme un charme , faisant le bonheur de toute la famille, il courait et marchait de longues heures en plaines, en montagne sans jamais montrer le moindre essoufflement ni le moindre signe de fatigue ni toussotement.
Puis d'un seul coup, sa patte avant s'est ankylosée pendant plusieurs semaines. Le vétérinaire l'a mis sous aspirine+ fortekor et nous a informe que son souffle au cœur s'etait aggrave. Tres rapidement tout est revenu à la normale et notre joyeux mambo gambadait inlassablement sans aucun symptome.. On etait plein d'espoir , le traitement lui reussisait plutôt bien et on s'etait même
imaginé partager encore de longues années avec lui …

Au retour des grandes vacances, Mambo a commence à se fatiguer de plus en plus vite et à tousser de plus en plus..puis un soir, il nous a regarde la tête arquée en arrière, le souffle court, les yeux à moitie révulsés et un regard implorant plein de panique et de souffrance.. nous l'avons emmene d'urgence … c'etait le premier d'une longue série d'œdèmes. La radio a revele un cœur
énorme, le chien etait passe de 11 kg (oui je sais … il avait qq rondeurs mais cela faisait tout son charme…) à 8, 5 kg.. On a l'a mis sous diurétique + fortekor .

A partir de ce jour la, et jusqu'à la fin de sa vie, nous n'avons vécu que pour notre Mambo, attentifs au moindre symptome, au moindre malaise, a la moindre fatigue.. nous redoutions même les courtes ballades car une fois sur deux il faisait des malaises et nous devions le ranimer en pleine rue avec un spray de trinitrine. Nous l'avons veille des nuits entières , nous nous relayons la
nuit mon mari et moi pour qu'il puisse uriner dehors toute l'eau qui s'etait emmagasinée dans ses poumons, nous limitions au maximum nos sorties chez nos proches car nous avions toujours la crainte de le retrouver emporté par une crise cardiaque..

Son état s'est chaque jour aggrave un peu plus et ce malgré la double dose de diruritique . Les fortes doses de duritiques l'avaient rendu presque incontinent. Il ne finissait même plus les gamelles que je lui cuisinais moi meme afin de limiter au maximum l'apport de sel (haricots verts ou carottes avec filets de dinde ou de poulet grille…). Il tenait à peine debout, les balades se
limitaient à quelques minutes car il etait épuise .. mais jamais notre courageux mambo ne s'est plaint, il ne gémissait jamais, demandait toujours des caresses et des jeux et puis un soir , lors du sixième œdème pulmonaire, (en 8 mois) la crise a été plus forte que d'habitude.. et nous avons pris la douloureuse décision apres une longue discussion avec le veterinaire d'abréger ses
souffrances . Il ne pesait plus que 7 kg.. le vétérinaire nous a affirme qu'il aurait continué de faire des oedemes de plus en plus frequents et que les cas de deces par crise cardiaque etait assez rares. Pour un vie plus légèrement plus confortable pour lui, il aurait fallu augmenter encore plus les doses sans compter que les autres organes se seraient eux aussi endommagés..

Au risque de choquer certains, j'ose dire que nous avons perdu un " ami, un confident, un membre de la famille ". Depuis je ressens un immense vide et ne cesse de penser à notre Mambo. Je ne cessais de me dire que c'était une injustice, qu'un chien aussi gentil ne méritait pas ca… Je me disais que je ne pourrais plus vivre sans chien et encore moins sans ckc… c'est pourquoi
j'envisageais une nouvelle adoption enfin disons plutot un nouvel achat.. Meurtri par une telle expérience, mon mari a pris la décision de ne plus voir souffrir un autre ckc sous notre toit et de ne plus endurer une telle épreuve.. Il m'a fait découvrir votre site et cela m'a permis de réaliser que nous n'étions pas les seuls à avoir souffert et subi les lois ; peut etre de la malchance… mais peut etre aussi de la course à la " production " de certains éleveurs… et cela m'a aidé à réaliser que je n'étais pas prête à assumer pour l'instant un autre ckc…et ce malgré tout l'amour que j'ai pour cette fabuleuse race ! ! !

Un dernier petit mot pour clore mon long bavardage, profiter bien de vos compagnons et rendez leur tout le bonheur qu'ils peuvent vous apporter.

 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )