Syndrôme obstructif des voies respiratoires

Ce syndrôme est composé de diverses problèmes plus ou moins liées :

  • sténose des narines
  • longueur excessive du voile du palais
  • éversion des ventricules du larynx
  • collapsus laryngé

Les deux premières sont des affections héréditaires et congénitales. Les deux suivantes sont des conséquences des deux premières.

La sténose des narines est une mauvaise conformation des narines extérieures qui tendent à obstruer l'orifice nasal à l'inspiration. Elle est observable très tôt et il est préférable de la corriger au plus vite par un traitement exclusivement chirurgical. Le chien respire par la bouche dès le moindre effort.

Le voile du palais peut être trop long et large par rapport au larynx et au chanfrein si bien qu'il obstrue la glotte (attention donc avec les chiens au chanfrein court). L'animal présente des ronflements et un cornage inspiratoire (symptôme banal qui passe souvent inaperçu) puis des crises dyspnéiques et des efforts de déglutition ou de régurgitation, de la dysphagie, de la sialorrhée et la production de mousse blanchâtre. Pour le diagnostic, afin d'examiner le voile du palais, il convient d'anesthésier le chien pour lui faire une rhinoscopie et de profiter de cette anesthésie pour pratiquer en suivant la chirurgie réparatrice qui convient.

l'éversion des ventricules du larynx est une conséquence des deux premiers symptômes, le collapsus laryngé est sa forme aggravée.

Mlaises
hernie ombilicale

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )