Réponses au C.E.N.A. et autres arguments

Sur le site du C.E.N.A., onglet "infos" on peut lire :

"Santé: syringomyélie.
Nous avons eu des réponses à nos questions, par les spécialistes Français et Anglais de neurologie (Pr Blot, Dr Cauzinille, Dr Rusbridge): en France, peu de cas ont été signalés et traités. Nous ne disposons toujours que de trop peu d'éléments pour tenter d'établir un taux de prévalence: nous attendons les informations des spécialistes à ce sujet.
Il semblerait que l'Angleterre actuellement soit beaucoup plus touchée que la France, à chacun d'en tirer les enseignements. Seul l'examen par IRM permet un diagnostic de cette maladie, ce qui ne facilite pas les choses. Nous ne manquerons pas de continuer à vous tenir informé."

Ce genre de message n'a évidemment pas beaucoup plu, ni Outre-Manche, ni Outre-Atlantique, et sur la liste de discussion , j'ai obtenu ce témoignage :

"Dear Isabelle,
I have a number of Cavaliers from French line. One of them produced an dog affected with SM named "Blythe" that you read about on the list.
There was also a French bitch not owned by me, that produced an SM affected offspring.

In both cases, the French dogs were bred to what turns out to be "high risk" mates. None of the dogs involved were symptomatic.

Hope this helps. Barbara Garnett-Wilson, Laughing Cavaliers, USA"

Chère Isabelle;

J'ai un certain nombre de Cavaliers issus de lignées françaises L'un d'eux a produit un chien atteint de syringo, appelé "Blythe" et dont vous avez pu entendre parler sur la liste.

Il y a eu également une femelle française dont je ne suis pas la propriétaire, qui a donné naissance à un chiot atteint de syringo.

Dans les 2 cas, les chiens français ont été croisés à ce qui s'avère être des compagnons à "gros risque". Aucun des chiens impliqués ne présentait de symptômes.

J'espère que ceci vous aidera. Barbara Garnett Wilson, Laughing Cavaliers, USA"

Quant au Dr. Cauzinille, il ne semble pas, dans ses publications, être de l'avis annoncé dans ce communiqué.

J'ai également obtenu une réponse de Clare Rusbridge elle-même :

It is difficult to know how to answer. The French CKCS gene pool is not isolated from the rest of the world. Syringomyelia exists in the country. my experience is that as more and more people report cases then the less and less it can be ignored and then suddenly everyone takes notice. I have observed this in the UK, USA, Canada and Australia.
Clare

Il est difficile de savoir quoi répondre. Le patrimoine génétique des cavaliers français n'est pas isolé du reste du monde. La syringomyélie existe dans le pays. Mon expérience est que de plus en plus de personnes rapportent des cas et que de moins en moins les choses peuvent être ignorées et que soudainement, tout le monde prend conscience. J'ai déjà observé cela au Royaume Uni, aux Etats Unis, au Canada et en Australie.

Clare

(mon avis personnel est que si on met autant de temps pour faire prendre conscience aux principaux intéressés (club de race et éleveurs) du problème de la syringomyélie que ce qu'il a fallu pour que certains veuillent bien admettre l'existence de l'endocardiose mitrale (i.e. bien 5 ans puisque j'ai commencé à en parler en 1997), on n'est pas encore au bout de nos peines !)

Vous pouvez également consulter ces quelques sites, si l'anglais ne vous rebute pas :

http://www.doggenetichealth.org/index.html : sur les maladies héréditaires chez le chien : on y retrouve dans les F.A.Q. l'étude génétique lancée au Royaume Uni.

Enfin, sur le forum smbreedersupport_cavalierbreeders.com, , dont l'accès est uniquement réservé aux éleveurs souhaitant déclarer un ou des cas de syringomyélie survenus dans leur élevage, les échanges permettent de comprendre parfois comment ce problème a pu apparaître dans sa lignée en comparant, entre éleveurs, les pedigrees de ses chiens.
L'accès aux principaux messages est libre (et filtré) pour les "surfeurs" du net en consultant les archives

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )