La génétique est l'étude de la transmission des caractères des parents aux enfants. Ce sont les " GENES ", portés par les " CHROMOSOMES ", qui véhiculent les caractères " HEREDITAIRES ". Le découvreur de la génétique fut un moine autrichien, Grégor Mendel, à la fin du XVIIIème siècle. C'est lui qui détermina les grandes lois de la génétique.

Pour étudier les possibilités de descendance d'un individu donné, certaines choses sont indispensables à connaître.

le PHENOTYPE : c'est ce que l'on voit (ex: un ckc tricolore)

le GENOTYPE : c'est l'ensemble des caractères héréditaires ; la carte génétique du sujet (ex : un ckc tricolore, porteur de blenheim).

Un gène est dit DOMINANT, lorsque sa présence amenée par un seul parent suffit pour qu'il ait un effet sur le phénotype, il est alors symbolisé par une lettre majuscule

Un gène est dit RECESSIF, lorsque les deux parents doivent l'apporter pour qu'il ait un effet visible, il est symbolisé par une lettre minuscule, dans ce cas le génotype est en accord avec le phénotype, l'individu est pur (HOMOZYGOTE) pour ce gène, et le chat ne cache rien pour ce caractère.

Toutes les cellules d'un individu contiennent un nombre pair de chromosomes, la moitié étant apporté par le père, l'autre par la mère. les cellules sexuelles ne contiennent qu'un stock simple de chromosomes, il s'agit des spermatozoïdes et des ovules. La rencontre de deux cellules sexuelles redonne un individu à stock double de chromosomes.

Prenons l'exemple des couleurs (mais la transmission de certaines maladies se fera selon les mêmes principes - Merci Chris ! :-)

 

+


+ parfois

les 4 couleurs sont possibles
+
+
les 4 couleurs sont possibles
les 4 couleurs sont possibles

+ parfois
les 4 couleurs sont possibles

+ parfois

+ parfois
et

les 4 couleurs sont possibles
les 4 couleurs sont possibles

+ parfois
et

+ parfois
et

Dans la pratique les éleveurs ont tendance à se limiter à mélanger soit des Blenheims avec des Tricolores, soit des N&F avec des Rubis : cela a le mérite de leur simplifier beaucoup la vie et de minimiser des problèmes de chiots mal marqués (par exemple du blanc dans les N&F). Mais il peut y avoir de bonnes raisons pour faire des mariages entre toutes les couleurs (pratique réservée en général aux éleveurs très avertis!!!).

Si tu veux aller un peu plus loin dans le détail je vais développer un peu mais je te préviens ça va t'arracher la tête !!!

Ce qui suit est basé sur le travail de chercheurs en génétique aux Etats Unis et en Angleterre et des réponses que j'ai eu de deux éleveuses de CKC aux US qui ont étudié la question depuis de longues années (Lara Trunk et Susan Cochran).

(Petite parenthèse : en anglais on parle de « wholecolour » (Noir & Feu ou Rubis) et « particolour » (Tricolore et Blenheim). Je ne sais pas comment on dit cela en français donc j'utiliserais les termes « unicolores» et « particolores »).

Bon, allons-y :

Il y a 6 principes de bases à connaître concernant l'hérédité des couleurs :

1. Les « motifs » unicolores (Noir & Feu ou Rubis) sont dominants par rapport aux motifs particolores (Blenheim et Tricolore) qui, eux, sont récessifs.

2. La couleur noire (Noir & Feu ou Tricolore) est dominante sur le rouge (Rubis ou Blenheim)

3. Un chiot hérite de 2 gènes de couleur : UN de chaque parent, et de 2 gènes de motif : UN de chaque parent, soit 4 gènes en tout qui agissent pour déterminer l'aspect final.

4. Si un gène est dominant il suffit qu'il soit présent en UN SEUL exemplaire pour être visible sur le chien.

5. Si un gène est récessif DEUX exemplaires du même doivent être présents pour apparaître chez le chien. (C'est comme pour les humains qui doivent avoir 2 gènes bleus pour avoir des yeux bleus : avec un bleu et un marron on a forcément les yeux marrons).

6. Bien entendu, un chien ne peut hériter que des gènes qui sont présents chez ses parents qui, à leur tour, ne disposent que de gènes qui se trouvaient chez leurs parents.

Donc un chien Rubis ou Blenheim doit obligatoirement avoir 2 gènes rouges. S'il avait ne serait-ce qu'un seul gène noir il serait Noir & Feu ou Tricolore.

On notera par la suite 'r' le gène rouge, en minuscule pour récessif, 'N' le gène noir, dominant.

Mais un Tricolore ou un Noir & Feu peut avoir soit 2 gènes noirs soit 1 gène noir et 1 rouge.

Un chien Blenheim ou Tricolore a obligatoirement 2 gènes particolore (c'est à dire avec blanc).

Un Noir & Feu ou un Rubis a obligatoirement 2 gènes unicolore ou 1 gène unicolore + 1 gène particolore que l'on notera réciproquement 'U' et 'p'.

Retrouvez ici toutes les combinaisons de gènes "couleurs" possibles.

Voilà donc presque toutes les possibilités... Si cela vous paraît compliqué, ce qu'il faut retenir c'est que si 1 des 2 parents a des gènes unicolore tous les chiots seront unicolores et que si un des parents a 2 gènes noires tous les chiots seront soit Tricolore soit Noir et Feu car c'est toujours le gène dominant qui l'emporte.

Donc si vous avez un Rubis ou un Blenheim, vous savez qu'il a 2 gènes rouges. Si vous avezun Blenheim, vous savez qu'il a 2 gènes particolore. Mais pour les autres, vous ne pouvez pas savoir ce qu'il y a comme gènes avec certitude, même si vous connaissez ses ancêtres sur plusieurs générations (car les gènes récessifs peuvent rester cachés sur plusieurs générations avant de réapparaitre subitement !).

C'est bon, vous avez suivi et tout est clair ? Et bien, et ça ne va pas vous plaire, mais tout ceci est une simplification : la réalité est encore plus complexe. Car un tricolore dominant s'avère dominant non pas parce qu'il a 2 gènes noirs mais parce qu'il a 2 gènes dits « E » qui
empêchent l'apparition du rouge. (Un Tricolore qui produit des Tris et des Blenheims a un gène E et un gène rouge). Car la réalité est que les gènes du rouge et du noir sont 2 paires différentes. Ce qui veut donc dire que 95% des Blenheims ont deux gènes noirs. Pourtant on avait bien dit que le noir est toujours dominant sur le rouge ? Et bien oui, mais un double rouge récessif l'emporte sur 2 gènes noirs dans le cas d'un Blenheim qui a la truffe noire ....

Bon j'arrête là sinon vous allez vous arracher les cheveux. Vous voyez, comme je disais au début le sujet est très compliqué et la majorité des livres grand public simplifie et encore, ils sont parfois carrément erronés. Si vous voulez vraiment comprendre il faut étudier un peu la génétique (il y a des sites pas mal pour ça sur le web mais je ne connais pas d'url français : cherchez par exemple des textes sur « le carré de Punnitt » qui permet d'étudier les probabilités de couleurs. Par contre, si l'anglais ne vous fait pas peur la référence en la matière est le livre « Canine Genetics » de Dr Frederick Hutt, publié en 1990.

Chris

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )