La reproduction chez le chien

Afin que vous ne puissiez plus dire "je savais pas", un petit point sur la reproduction chez le chien.

La chienne

Ne faites pas reproduire une chienne de moins de 2 ans (le mieux étant plutôt 2 ans 1/2, qu'elle soit "finie"), ce pourrait être dangereux pour sa santé. Le cycle de la chienne peut varier de 4 à 12 mois. Chaque cycle se compose de 4 phases : proestrus, oestrus, metoestrus et anoestrus. Les 2 premières correspondent aux chaleurs apparentes. Juste avant l'ovulation, la sécrétion de progestérone augmente. La chienne ovule spontanément d'ovules non matures. Ceux-ci vont devenir matures en 48h puis, de 48 à 72h après, ils vont dégénérer s'ils ne sont pas fécondés. Il faut donc prévoir une saillir de 2 à 4j APRES l'ovulation si on désire des chiots.

La légende veut que la chienne ovule vers le 13ème jour... Mais ce n'est qu'une légende !! Chaque chienne est différente et chacun de ses cycles peut l'être également. Seules 70% des chiennes sont prêtes entre le 10ème et le 15ème jour de leurs chaleurs.

La seule méthode fiable de suivi des chaleurs est la mesure du taux hormonal.

En conséquence, si vous ne souhaitez pas de chiot : évitez tout contact de la chienne en chaleur avec un mâle durant toute la durée des chaleurs.

Ne faites pas faire plus d'une portée par an à votre chienne, évitez de la faire porter au delà de 8 à 9 ans et ne lui faites pas faire plus de 4 à 5 portées en tout.

Les besoins alimentaires de la chienne en gestation changent : à partir de la 6ème semaine de gestation, la chienne voit ses besoins augmenter de 10% en moyenne. Faites une transition progressive avec une alimentation pour chiots, plus riche et laissez la lui en libre service pendant la lactation.

N'oubliez pas que de nombreux agents pathogènes peuvent perturber cette étape magique : bactéries (leptospirose), virus (parvovirose, maladie de carré, hépatite de Rubarth, herpesvirose...), parasites (digestifs ou externes), autres (problème comportemental)...

Afin de se prémunir de ces problèmes, la prophylaxie (techniques mises en oeuvre pour limiter le problème) passe par les aspects sanitaires (conception du chenil, nettoyage puis désinfection, marche en avant du plus propre au plus sale...) et médicaux en complément (vaccination de la chienne avant la saillie, vermifugation, antiparasitaires...)

Vermifugez la chienne en chaleur, en fin de gestation et pendant la lactation afin d'éviter la transmission aux chiots.

La saillie

On note 3 phases : la phase d'approche, le chevauchement et l'accolement. L'érection se produit après la pénétration, l'éjaculation a lieu durant la phase d'accolement.

La gestation chez la chienne dure 63j après l'ovulation (+ ou - 2j)

La mise bas

Dans les 24 à 48h avant la mise bas, votre chienne va avoir une chute de sa température, elle va changer de comportement et avoir une montée de lait. Le bouchon muqueux va fondre.

Celle-ci peut durer de 4 à 8h, la durée moyenne entre 2 chiots est de 1/2h à 1h. Au delà, appelez le vétérinaire. Normalement les chiots se présentent membres antérieurs allongés en avant. S'il y a malposition, prévenez le vétérinaire. Vous pouvez tirer la tête ou les pattes DOUCEMENT pour aider la mère qui pousse (mettez des gants pour éviter toute contamination). Si dans les 30 secondes, la chienne n'a pas arraché seule les annexes, il vous faudra le faire. Ne tirez pas sur le cordon, laissez 1cm après la ligature du cordon. Attention, certaines chiennes coupent le cordon trop court et éventrent les chiots... Dans tous les cas, désinfectez le cordon à la bétadine diluée. N'oubliez pas le placenta à la fin de la mise bas.

Si les contractions s'arrêtent, il peut s'agir d'hypocalcémie : donnez du calcium par voie orale.

Une fois le chiot né, dégagez les voies respiratoires avec un mouche bébé éventuellement, séchez le, réchauffez le et faites lui boire le collostrum.

Un chiot peut mettre jusqu'à 30 minutes à prendre sa respiration : aidez le en le massant !

Attention au syndrôme des 3H : Hypothermie, Hypoglycémie, désHydratation.

Les chiots

Les erreurs d'alimentation durant la 1ère année sont irréversibles. Un chiot doit grandir mince, il vaut mieux qu'il soit un peu sous alimenté que sur-alimenté. Ne lui donnez pas de complément de vitamines si vous l'alimentez déjà avec une alimentation adaptée (croquettes de bonne qualité).

Notez que le collostrum (1ère semaine de lactation) est capital pour l'avenir du chiot : c'est par ce biais que la mère lui transmet ses premiers anti corps dans les premières 48h.

Maintenez une température > 36° pour les chiots pour éviter les décés dus à l'herpesvirose (mort en moins de 15j) et utilisez des désinfectatns usuels. (assurez vous que la chienne peut s'écarter de cette chaleur pour ne pas la fatiguer de manière excessive)

En cas de décès d'un chiot dans la portée, n'hésitez pas à demander une autopsie afin de savoir quel est le problème et mettre en place la prophylaxie adaptée (HD3 puis parvocide pour la parvovirose, aspetol pour l'hépatite de Rubarth, saniterper 80 pour la maladie de carré, etc.) : vous ne pouvez pas utiliser plusieurs produits simultanément car cela pourrait être toxique... Il faut donc cibler votre action et ceci ne peut se faire que lorsque le problème est apparu.

 

Cette page vous donnent les premiers éléments, les plus importants... Mais n'hésitez pas à vous renseigner d'avantage.Un conseil de lecture : "Guide pratique de l'élevage canin", Aniwa publishing, ISBN 2-7476-0064-5

Parvovirose

 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )