Toutes les infos sur la santé du Cavalier & du King Charles Spaniels

Il faut le savoir, le Cavalier & le King Charles NE SONT PAS ces chiens robustes décrits dans les magazines animaliers grand public. Ils sont sujets à de nombreuses pathologies, victimes de la reproduction sans sélection et de l'effet de mode.

D'aucuns prétendent sur leurs sites que FCKC fait un travail de sape de la race, critique sans raison, dénigre les éleveurs : il n'en est rien. Nous vous apportons ici, sans aucun jugement, des données scientifiques vétérinaires internationalement admises... Et pourtant occultées par notre petit côté gaulois. A chacun ensuite de se faire son idée. D'ailleurs, de plus en plus d'éleveurs rejoignent les préconisations FCKC... Comme quoi, on n'est peut-être pas tellement dans le faux. A vous de voir.

Pr. V. Chetboul & FCKC

L'endocardiose mitrale, ou MVD pour Mitral Valve Disease est la première cause de décès prématuré de l'épagneul nain anglais . Cette race est même le cas d'école des élèves vétérinaires ! Aussi, pour bien vous aider à comprendre cette pathologie, nous avons décidé de lui dédier un mini-site particuler : http://ckc.cardiaque.fckc.com

On estime également que 70% du cheptel est touché par la syringomyélie.
Vous trouverez également pour cette pathologie un mini-site dédié : http://syringomyelie.fckc.com

On peut également citer les autres pathologies pour lesquelles il existe maintenant un test ADN ou un dépistage :

  • les tares oculaires dont la la kérato conjonctivite sèche
  • le Syndrome de Chute Episodique

Mais ce n'est pas tout, le CKC ou le KC est également sujet à d'autres pathologies relativement spécifiques ainsi qu'à des problèmes canins plus généralement répandus.

Mais pour comprendre ces pages, il est important de vous donner d'abord quelques notions de génétique et pour les plus curieux, une version un petit peu plus avancée.

est le correspondant FCKC pour les questions de santé chez le Cavalier et le King Charles.

Petit complément d'information : Pour préserver la santé du CKC, préférez le harnais au collier !

Je vais ici vous donner la conclusion de la thèse de Mlle Karmann - école vétérinaire de Lyon, 20 Sept. 01
Les différentes pathologies non infectieuses affectant le CKC ont toutes un caractère héréditaire même si leur déterminisme n'est pas toujours connu. Selon les lignées, la plupart de ces maladies ont une fréquence plus ou moins élevée.
Le CKC étant une race en plein essor, sa production s'est intensifiée soudainement et ce, à partir d'un petit nombre de reproducteurs. La consanguinité à l'origine du développement de la race n'est sûrement pas étrangère à l'apparition de ces pathologies.
Les pathologies inhérentes à la brachycéphalie du CKC se sont par ailleurs développées lorsque les amateurs de la race ont produit pendant quelques temps des chiens de plus en plus brachycéphales. Les "nez courts" restent encore très prisés en exposition mais le Club de race tente de ramener la longueur du chanfrein au standard initial
Les pathologies affectant les chiens de petit format demeurent toujours très présentent au sein de la race même si les cavaliers kings charles actuels sont plus grands que leurs aïeuls.
L'éradication de ces tares passerait par une diminution de la consanguinité et par la mise en place de dépistage systématique. Un tel programme, s'il ne se justifie pas financièrement pour toutes ces pathologies, ne serait peut-être pas inutile en ce qui concerne l'endocardiose mitrale. Outre le fait qu'elle soit très fréquente chez le CKC, elle est également à l'origine de la faible espérance de vie de ces chiens qui ne vivent guère au delà de dix ans"

.... et c'était en 2001. Inutile de dire que les choses ne se sont pas arrangées d'elles-mêmes depuis lors !

 

 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )