LES ACTUALITES DE LA SYRINGOMYELIE

Printemps 2004

Les avancées de la recherche

Par Clare Rusbridge et Penny Knowler (traduction : Isabelle & Dominique)
Stone Lion Veterinary Centre, 41 High Street, Wimbledon, London, SW19 5AU
neuro.vet@btinternet.com (CR) penny.knowler@ntlworld.com (SPK)

Nous approchons de la fin de la première phase de la collecte d'ADN. Nous sommes en bonne voie pour avoir assez d'ADN pour une recherche du génome aussi, je tiens à remercier tous les propriétaires, éleveurs et leurs vétérinaires chirurgiens qui sont si impliqués dans la santé du Cavalier. La première phase nécessitait la collecte de principaux reproducteurs. Plusieurs des éleveurs contactés ont déjà donné un échantillon d'ADN de leurs chiens et d'autres ont promis d'organiser une rollecte d'échantillons. Les profils génétiques de ces chiens doivent être comparés à des Cavaliers atteints de syringomyélie, d'endocardiose mitrale et d'épilepsie.

Nous continuons la collecte d'échantillons pour des chiens atteints de syringomyélie et leurs proches parents aves plus de 150 échantillons à ce jour.

La phase suivante est la collecte d'ADN de cavaliers atteints de Mitral Valve Disease (MVD ou endocardiose mitrale) Nous nous sommes concentrés sur des chiens de plus de 7 ans qui ont un cœur sain; des chiens atteints de moins de 7 ans et des parents proches des chiens atteints de moins de 7 ans.

Toute aide pour obtenir de l'ADN correspondant à ces groupes est appréciée.

Réponses aux questions fréquemment posées

Quels sont les généticiens impliqués dans ce projet ?

Le Dr. Berge Minassian et son équipe travaillent au département "Applied Genomics" à l'Hôpital pour enfants malades de Toronto. Ce laboratoire regroupe 5 des équipements fondamentaux (encompasses five state of the art core facilities) : Séquencement et synthèse d'ADN, Analyses génétiques et statistiques, Isolation et expression de gènes, Ressources sur le génome et "microarray" (genome resources; and microarray). Ces ressources sont essentielles pour identifier les gènes de la maladie.

Le Dr. Guy Rouleau dirige le laboratoire de neuro-génétique au Centre de Recherches en Neuro-Sciences. Pendant les 15 dernières années, sa recherche s'est concentrée sur la base génétique pour les maladies du cerveau. Il a dressé la carte de plus de 20 lieux de maladies et a contribué de manière significative à l'identification de plus de 10 gènes causant des maladies.

Quelle est l'expérience des généticiens ?

Les Drs. Berge A. Minassian et Guy A. Rouleau ont tous deux une vaste expérience dans l'identification des gènes de maladies pour les humains. Le Dr. Rouleau a participé à la découverte des causes génétiques de l' amyotrophic lateral sclerosis (ALS; Maladie de Lou Gherig); de l'épilepsie juvénile Myoclonic; une forme de distrophie musculaire; de malformations de la vascularisation du cerveau et de neurofibromes pour ne citer que quelques unes de ses découvertes.
Le Dr. Minassian a découvert deux gènes de l'épilepsie humaine et travaille également sur la génétique de l'épilepsie canine.
Ces deux chercheurs sont à la tête de grands laboratoires de renommée mondiale et ayant des ressources importantes pour l'identification des gènes de maladies. Ils vont mettre en commun leurs forces pour aider à découvrir les gènes causant la syringomyélie, l'endocardiose de la valve mitrale et l'épilepsie chez le Cavalier King Charles.

Pourquoi travailler avec des scientifiques d'un autre pays ?

Nous avons travaillé avec succés avec le Dr Berge Minassian pendant plusieurs années sur le syndrome épileptique canin qui est héréditaire dans 3 races différentes. Il est familier avec notre travail sur la syringomyélie et nous a donné des conseils experts quand nous le lui avons demandé. Un avantage dans le fait de travailler avec des scientifiques qui étudient la forme humaine de la maladie est la possibilité d'avoir accès à des ressources plus importantes, d'autant plus que les balayages de génomes sont extrèmement chers. En fin de compte, ces recherches permettront d'aider les enfants atteints de maladies semblables. Dans un esprit international, des éleveurs de Cavaliers des Etats-Unis, de l'Europe et d'Australie ont offert d'envoyer de l'ADN et des informations au Canada qui partagera les résultats de n'importe quelle découverte.

Combien de temps faudra t'il pour espérer trouver un marqueur de gène ?

Plusieurs années - l'estimation courante est de 3 ans après que suffisamment d'ADN ait été collecté.

C'est trop long - J'ai besoin de savoir quel chien utiliser maintenant !

Nous sommes conscients de cela. Cependant, nous ne voyons aucune autre solution. Même avec nos connaissances des pedigrees, nous ne pouvons pas dire quel chien il est possible d'utiliser sans risque et lequel ne l'est pas car la syringomyélie et l'endocardiose de la valve mitrale sont très répandues dans toutes les lignées de Cavaliers King Charles. Plus la collecte d'ADN sera vite terminée, et plus les gens coopéreront et travailleront ensemble, plus un test sanguin sera disponible rapidement.

Si mon chien a donné de l'ADN, pouvez vous me dire s'il est porteur de la maladie ou non ?

Non. Il n'y a aucun moyen de dire cela tant que nous n'aurons pas un marqueur.

Je ne veux pas donner d'ADN parce que j'ai peur que mon chien puisse être identifié comme ayant cette maladie.

Les informations sont et resteront confidentielles L'ADN est utilisé pour trouver un marqueur et des centaines d'échantillons sont nécessaires, chacun étant identifié par un numéro unique - pas par le nom qui apparait sur le pedigree du chien.

Savons nous quoi que ce soit à propos de partenaires de reproduction d'un chien atteint de syringomyélie ?

L'état de ces chiens est inconnu. Il n'y a aucun moyen de le dire - et c'est pourquoi un test sanguin serait utile. La syringomyélie a une hérédité complexe comme l'endocardiose mitrale, c'est pourquoi elle ne peut pas être éliminée par sélection d'une simple manière Mendélienne. Il vaut mieux prendre trop de précautions que pas assez et utiliser des enfants de mêmes parents comme s'ils étaient des porteurs connus c'est-à-dire avec modération et en gardant des traces des chiots. Les signes de la syringomyélie apparaissent généralement vers 3 ans aussi, il serait plus sûr de retarder la reproduction jusqu'à cet âge.

Si c'est un mariage répété et que la première portée a été complètement saine, est-ce que la seconde le sera également ?

Pas nécessairement.

Est-ce que les chiens continuent à se gratter et à souffrir après la chirurgie ? Combien de temps faut-il attendre avant de voir une amélioration ?

Clare Rusbridge pratique une chirurgie de décompression au niveau de l'os occipital et une partie de la première vertèbre cervicale est enlevée pour créer plus d'espace pour le cerveau. The dura est également incisée et resected. La plupart des chiens vont bien mieux après la chirurgie et peuvent retrouver des activités normales qu'il leur était impossible de pratiquer avant l'opération, par exemple sortir pour une promenade. La plupart continue à se gratter mais cela peut être uniquement lorsqu'ils sont très excités par exemple lorsqu'ils sont récompensés par le maître. La plupart des chiens mettent 2 semaines pour récupérer de l'opétation. Pour ceux-là, les propriétaires rapportent une amélioration. Les résultats à long terme (plus de 3 ans) ne sont pas disponibles avec un nombre suffisamment significatif. Certains chirurgiens préfèrent placer un tube dans le syrinx et rapportent d'excellents résultats à court terme. Cependant, les résultats à long terme pour cette procédure ne sont pas encore publiés. Un des problèmes avec le placement d'un shunt chez les humains est que ces tubes sont enclins au blocage et des résultats à long terme n'apparaissent pas favorables.

Quels sont les risques d'une opération?

Il y a des vaisseaux sanguins principaux dans le secteur et s'ils sont touchés, les saignements pourraient entraîner la mort du chien. Bien qu'on n'intervienne pas directement sur le cerveau et la moelle épinière, c'est tout près et il y a là un risque de blessure neurologique permanente. Ce n'est jamais arrivé entre mes mains mais c'est toujours une possibilité sérieuse. (CR)

Quel traitement médicamenteux post-chirurgical conseillez-vous ?

Les chiens sont hospitalisés jusqu'à ce qu'ils soient assez à l'aise pour continuer avec des médicaments dérivés de morphine puis ensuite une combinaison d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme le Rimadyl) et gabapentin (Neurotin). Les médicament sont stoppés après environ 2 semaines. (CR).

Est-ce que la prednisolone doit être continuée après l'opération ?

Je n'ai jamais eu besoin d'utiliser la prednisolone dans la période post opératoire immédiate. J'ai un patient actuellement sous prednisolone sur lequel la chirurgie a échoué après environ 6 mois. Depuis ce patient, j'ai modifié le mode opératoire. (CR)

Et si un groupe d'éleveurs voulait amener leurs chiens passer un IRM avant de les utiliser pour la reproduction ? Comment devraient-ils procéder ? De qui devraient-ils se rapprocher ? Où sont les scanners ? Est-ce qu'un prix spécial peut être négocié ?

Je vous suggère de vous rapprocher du service vétérinaire ayant un équipement IRM le plus proche de chez vous et de demander. Pour parler de ma propre expérience, ce doit être prossible si ce n'est pas sur une base individuelle. Dans d'autres termes, un groupe de chiens devrait être testé le même jour et il ne faudrait pas être très difficile sur le jour. Un prix spécial peut être négocié (nous l'étudions) mais une IRM est chère - point final. Nous pratiquons généralement des IRM à £810 + VAT (incluant l'anesthésie, etc.) et nous faisons un très petit profit. Il n'y a que cette marge qui peut être discutée. Il y a 2 types de fournisseurs de services en IRM. Le premier utilise les facilités des hôpitaux locaux (humains) - ils sont moins regardant sur le prix car ils sont en partie pris en charges par l'hôpital. Le second ont leurs propres équipements et sont, du même coup, plus regardant sur le prix car ils ont investi des centaines de milliers ou des millions de pounds/dollars dans la technologie et qu'ils doivent justifier ces investissements et couvrir les frais d'utilisation. Il sera plus facile de demander à votre vétérinaire où est le service d'IRM le plus près de chez vous. Ce sera très probablement un hôpital associé au RCVS ou aux Spécialistes Européens en Neurologie (Europe) ou Diplomés de ACVIM (neurologie) aux Etats-Unis. (CR).

Il y a quelques équipements déjà en état de marche par exemple le HEALEY STUDY. Pour plus de détails, contactez Joseph A. DeLucia DVM,CCRP, Valley Veterinary Rehabilitation, 1171 Valley Road, Clifton, New Jersey 07013, 973-509-5225 ext 103, Fax) 973-509-6082, www.valleyvetrehab.com, Veterinary MRI and RT Centre of New Jersey, 1071 Paulison Avenue, Clifton, New Jersey 07011 973 772-9902,(Fax) 973-772-9904, www.VetMRIRT.com

Quand pouvez-vous examiner un cheptel par IRM au plus tôt?

Pour répondre à cette question, il faudrait une étude sur des CKC normaux et sur ceux qui développeront en fin de compte la syringomyélie devraient avoir des IRM périodiques pour voir quand les signes sont détectables au plus tôt et afin de mettre en relation la taille de l'arrière du crâne avec la probabilité d'avoir la maladie. Ceci n'a pas encore été fait. La plupart des chiens développent des signes de syringomyélie aux environs des 3 ans; donc 3 ans est propablement l'âge le plus approprié pour examiner le chien par IRM, 2 ans 1/2 au plus tôt.

Si mon chien n'a pas de signes de syringomyélie à l'IRM, suis-je sûre qu'il n'est pas porteur de la maladie ?

Non

Pour finir, nous aimerions remercier Boehringer Ingelheim Limited (Vetmedin ®) et les Archives d'ADN anglaises pour leur contribution vitale envers le programme de collecte d'ADN.

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )