Quelques chiffres clés et leur source

Le club de race nous reproche de tenir des "propos volontairement dénigrants, alarmistes et destructeurs"

Statistiques (souce : Site du Club des Epagneuls Nains Anglais en date de Juin 2004)

Les résultats globaux montraient déjà que 53.69% des chiens sont atteints, parfois légèrement mais atteints tout de même et un regard sur la répartition selon des âges donne également un aspect intéressant : la moyenne d'âge est de l'ordre de ... 3 ans !

Je vous laisse tirer vos propres conclusions du graphique suivant, établi avec ces mêmes données :

Données vétérinaires les plus récentes (Source : thèse de Mlle Florence Villaret (soutenue le 25 mars 2004) et communication du Dr. Chetboul à l'Académie Vétérinaire de France - 2004 - Vol. 157 N°1)

"Cette étude, malgré un certain nombre de limites liées à son caractère retrospectif, a permis d'obtenir pour la première fois en France de nombreuses informations concernant l'endocardiose mitrale du CKC, en particulier l'épidémiologie de la maladie ainsi que des paramètres cliniques ou échocardiographiques reflétant sa gravité. Elle a permis de démontrer que la population française du CKC est largement affectée par cette valvulopathie, à l'instar des Etats-Unis ou d'autres pays d'Europe comme l'Angleterre et le Danemark. Ces données constituent une source importante d'information à la fois pour le vétérinaire et pour l'éleveur de CKC à qui on doit conseiller de faire pratiquer le dépistage échocardiographique de la maladie chez les reproducteurs." (Conclusion de la thèse)

Taux de prévalence de l'endocardiose mitrale : "le taux de prévalence de l'endocardiose mitrale chez le CKC en France serait de l'ordre de 24.9%".

L'âge à partir duquel 50% des CKC avaient un souffle systolique apexien gauche fut estimé à 6.6 ans, sur les 114 CKC atteints d'endocardiose mitrale, 29 (soit 25%) n'avaient pas de souffle cardiaque.

Syringomyélie (Source : Article de la Dépêche Vétérinaire, n° 804, écrit par le Dr. Laurent Cauzinille)

"Il est donc temps que les éleveurs de cavaliers king charles, voire de king charles, soient informés de cette affection, qui, aujourd'hui, risque de condamner à court ou moyen terme une race très courue du grand public."

Aux jours d'aujourd'hui (juin 2004), une douzaine de cas recensés par le CENA alors que la maladie n'est pas encore très connue ni dépistée car l'examen permettant de la confirmer est une IRM, examen onéreux et nécessitant un appareillage particulier non disponible partout (Source : C.E.N.A.) Remarquons au passage que si le taux de prévalence pour la MVD (thèse de Florence Villaret) se rapproche de ceux constatés il y a quelques années dans les pays voisins, on peut préjuger qu'il doit en être de même pour d'autres affections, la syringomyélie entre autres.

Une grande étude ADN a été lancée au Royaume Uni, Etats-Unis, Canada, sous l'impulsion du Dr. Clare Rusbridge afin d'essayer de trouver un test sanguin de dépistage de la syringomyélie et peut-être l'endocardiose mitrale chez le Cavalier King Charles (source : Le Dr. Rusbridge elle-même et ses nombreuses publications)

Dés lors, il nous paraît important voire capital que les éleveurs et club de race prennent leurs responsabilités et mettent en place un véritable protocole de sélection afin de tout mettre en oeuvre pour diminuer les risques d'endocardiose mitrale (basé sur des échographies cardiaques annuelles et une grille de sélection plus sévère qu'elle ne l'est actuellement) et de syringomyélie (basé sur les examens cliniques, le suivi des lignées, comparaisons de pedigrees et le respect d'un âge minimum pour la reproduction, selon les conseils du Dr. Rusbridge) comme cela se fait dans de nombreux autres pays : Angleterre, Etats-Unis, Suède, ... afin qu'il y ait dans l'avenir moins de souffrance dans la vie des Cavaliers, King Charles et de leurs maîtres.

Là où M. Métans nous juge "alarmistes", "dénigrants" et nous accuse de nous comporter en "pseudo-défenseurs", nous pensons juste être vigilants et désireux de partager des années heureuses et nombreuses avec les chiens que nous aimons.

Certains éleveurs, de vrais éleveurs, l'ont bien compris et font déjà tester leur chien de façon sérieuse en ce qui concerne l'endocardiose mitrale et jouent ouvertement la carte de la transparence avec les futurs acquéreurs : ils devraient être montrés en exemple et suivi par tous les autres.

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )