Une grande étude génétique lancée sur les problèmes canins

http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/3413581.stm

Ou, en version française...

Dernière mise à jour : Jeudi 22 janvier 2004, 16:09 GMT

Enquête sur la santé des chiens à pedigree

Par Jonathan Amos
BBC News Online science staff

La plus grande étude sur la santé des chiens de race au Royaume Uni a commencé.

Il a été demandé à plus de 70 000 propriétaires de chiens adhérents à 180 clubs de race de retourner des informations sur la maladie, la cause de la mort, les défauts de naissances et autres données. Le Kennel Club (équivalent SCC) appuie l'étude qui donnera une meilleure image encore de la fréquence de maladies spécifiques de race, comme la surdité vue dans quelques Dalmatiens.

On espère que les données pourront être ensuite utilisées pour développer de nouveaux tests et programmes de sélection pour éliminer les causes. "Beaucoup d'informations que nous avons maintenant sont en grande partie anecdotiques" dit le DrJeff Sampson, le coordinateur de la génétique canince du Kennel Club "Le but de l'enquête est d'obtenir - pour la toute première fois - un sens réel pour les maladies qui existent et de leur fréquence d'apparition"
"Les éleveurs pourraient alors considérer cette information en choisissant les reproducteurs à marier ensemble et nous pourrions avoir une base à partir de laquelle nous pourrons mesurer les améliorations qui pourraient résulter de ces futurs schémas de contrôle de la santé."

Tests ADN

Les chiens sont sujets au plus grand nombre de désordres génétiques possibles de toute les races non humaines. Et la plupart de ces états semblent survenir des fois et des fois encore dans des races spécifiques. Des lymphomes sont reportés chez les pointers, des problèmes cardiaques sont vus chez les boxers, le dobermans peuvent avoir des désordres du sang, les labradors peuvent avoir des malformations du squelette au niveau des hanches, des problèmes aux yeux peuvent affecter les setters irlandais.
Mais beaucoup de données existantes sur la prévalence de ces maladies sont trouvées dans, en général, les rapports de spécialistes vétérinaires dans des hopitaux ou même dans des documents de déclarations aux assurances pour animaux.
C'est par conséquent seulement une vue partielle de la maladie et non un guide compréhensible pour la santé des chiens dans la totalité de la population.
Cette nouvelle étude donnera une idée plus représentative de ce qui est arrivé dans la plus large population de chiens et permettra de démarrer rapidement une conduite pour une meilleure santé de la race.
"Nous allons travailler avec des éleveurs fin de trouver des manières dépister de façon précoce leur cheptel d'élevage", dit le Dr Sampson. "C'est déjà ce qui est fait avec la sélection pour les hanches chez le labrador, mais nous avons besoin d'en voir plus - et nous aimerions développer davantage de tests ADN pour les maladiées héréditaires. Il en existe déjà près de 50 et d'autres vont venir."

Cause et effet

L'étude a été conçue par des épidémiologistes du "Animal Health Trust" dans Newmarket.
Les formulaires vont bientôt être diffusés auprès des propriétaires de chiens de race.
Le trust du Dr Vicki Adams dit que aussi bien que puisse être la base de données sur la fréquence de l'occurence des problèmes de santé, les résultats devraient permettre également de faire ressortir un problème spécifique dans une race qui n'était pas reconnu comme tel jusqu'alors et qui pourrait avoir un composant héréditaire.
Une recherche suppélmentaire sera nécessaire afin d'étudier les causes de certains problèmes particuliers. "Alors que certains problèmes de santé dans les chiens de race ont été démontré être dus à des mutations génétiques spécifiques, on pensait que d'autres résultaient de la sélection des animaux par l'élevage, selon les standards de la race", dit-elle.
"Mais l'association de cause à effet n'est pas toujours facile ou évidente. Cette étude permettra peut-être également de montrer que dans certaines races, il n'y a pas de problème de santé spécifique."

Le résultat devrait être disponible dans le courant de l'automne. Un groupe de scientifiques qui pourraient avoir un intérêt dans l'issue sont les chercheurs qui étudient la génétique humaine et les maladies. A travers la comparaison de notre code biochimique et le génome bientôt établi des chiens, ces scientifiques espèrent identifier les erreurs sur des gènes particuliers qui provoquent une augmentation vers la maladie - à la fois chez l'homme et chez le chien.

Donner et recevoir

La plupart des 400 ou plus maladies héréditaires connues chez le chiens sont aussi présentes chez les humains.
Il est également vrai que la version canine de ces maladies et particulièrement les cancers, ressemblent plus à leurs homologues humains qu' études des tumeurs provoquées par les scientifiques ches les rongeurs de laboratoire.
Les chiens d'une race sont un goupe totalement défini. Ils sont comme les populations humaines isolées - un patrimoine génétique proche - et pour certains chiens, il existe des arbres généalogiques au Kennel Club qui remontent à plus de 100 ans.
Tout ceci démontre qu'il y a réellement des avantages inattendus à la recherche sur les chiens pour la compréhension des maladies humaines et leur comportement. Robert Kelly, de la Fondation pour la santé du Kennel Club américain n'a aucun doute sur le fait que cette étude anglaise va fournir une ressource inestimable.
"Nous pouvons éliminer par sélection les problèmes chez les chiens. L'espérance de vie relativement faible des chiens veut dire que vous pouvez faire celà relativement rapidement., dit-il.
"Le succés le plud remarquable que je cite souvent est l'atrophie progressive de la rétine ches le Setter irlandais. Je n'ai pas vu un cas depuis des années - tout ceci grâce à un programme d'élevage qui venait d'une étude génétique qui avait commencée à l'Université de Cornell."
Il ajouta "et de plus en plus, vous verrez des traitements pour humains bénéficier aux chiens et des traitements pour chien bénéficier aux humains."

Pour ma part, je trouve dommage que la France ne participe pas à cette étude, à l'heure de la mondialisation.... ;-)


 

Ce site est hebergé par Eur'Net ( ) ses emails sont protegés par la solution de sécurité antivirus et anti intrusion Kaspersky - ( )